Recit du Challenge de la Plume Blanche 2011

PETIT PREAMBULE :

d’abord je remercie l’orga pour nous donner la possibilite de faire vivre ce challenge et tout ce qu’il represente, merci à ghost pour donner des petits reconforts en nous disant  » moi je ne le ferais pas  » et que tous les patrouilleurs reconnaissent la durete de l’epreuve, merci aux conseil de big moustache sur le matos et tombstone pour demontrer encore et encore cet esprit particulier qu’est le tireur d’elite…………………………….

DEBRIEFING :

allez on est le 29/08/2010 la seconde edition se termine et me laisse un gout amer de reviens-y vite , le 01/09/2010 one-shot annonce qu’il y aura une troisieme edition , de suite greg et moi sautons sur l’occase pour les inscriptions OS nous calme de suite lol, la date se determine ça sera le WE du 10.11.12 /06/2011, date retenu, les incriptions ne sont pas encore ouvertes et là commence la longue et patiente surveillance de l’alerte mail sur le post de la 3ieme edition, bingo le jour de noel OS ouvre l’acces bien sur on est dans les 3 premiers inscrits, la preparation commence alors…………………..

Apres des semaines de préparation en reglages de bolt de confection de ghillie d’investissements financiers et de x posts sur le forum, le depart vers le col de la serena dans l’apres midi du 10/06 se fait en compagnie de greg et fabien, la meteo avait annonce des orages en effet on arrive apres ouf :

arrivé sur base on s’apercoit vite que ce n’est pas du tout pareil que l’an dernier, apres un passage aux tirages au sort d’une lettre, Echo pour nous, OS nous place en campement en fction de la lettre on s’organise vite car on a prevue un petit repas à base de viandes et pates pour l’energie et la convivialite entre nous avant l’epreuve, alberto et okeanos nous rejoindront plus tard, le repas se termine vers 22h00 le temps de finir les preparations et se tenir pret vers 00h00 comme le voulait l’orga on part se coucher vers 22h30, on discute un peu avec yoyo et vers 23h00 coup de sifflet avec une voix qui crie

Citation:

 » rassemblement comme vous etes « 

……………………….. ouf ça y est ça demarre ?

debriefing de OS et tombstone qui nous plonge dans l’ambiance,  »

Citation:

vous etes des tireurs d’elites des forces speciales bases en afghanistan sur un camp de l’otan, considerez vous comme seul plus de contact entre vous, vous vous tenez pret à la disposition du commandement, demain lever 05h30 depart 06h00″

ça y est l’ambiance est lancé je me sents d’un coup pret dans mon role de tp du 22 sas britanique comme l’indique ma tenue et mon bolt, et on repart se coucher avec du coup le matos tres à porte de main……………….car je me dis qu’en fait on va partir plus tot que prevue…………………
trop de bruit dans le camp m’empeche de dormir suis tendu et aux aguets alors que yoyo commence à ronfler en prevision d’une longue journee qui nous attends………….
cela ne tarde pas des bruits de pas approches de la tente et une voix nous appelle

Citation:

ECHO……………..

le temps d’ouvrir la fermeture eclair et on nous lance un dossier………………………………………
ouverture et analyse de ce dernier, on pose le calque pour trouver le point du lieu de la boite aux lettres et les intructions relatives ouf c’est chaud azimut en millieme reperage des limites du camp de la direction à suivre etc………

un seul mot retiens notre attention ecrit en gras :

Citation:

à partir de maintenant………

on saute sur nos affaires et on se prepare, on a vu ou on devez aller , put………. c’est presque aussi haut que la larguage de l’an dernier

progression sur le chemin en direction de la frontiere, nous ne somme pas les seuls, plusieurs lampes frontales brillent et bien de binomes partent dans tous les sens, le ton est donné…………

bien avant la frontiere et son poste on prend un azimut plein nord à travers le bois noir et sa vegatation dense pour rejoindre la plaine et la traverser des habitations à faire absolument de nuit pour plus de securite, yoyo me refait le coup de l’an dernier et se retrouve comme une tortue les 4 fers en l’air dans un gros devers, bon bref plus de peur que de mal et un gros fou rire, arrivee en bas on reprend le meme sentier qui nous avait permis de rejoindre ma cible l’an dernier mais là en sens inverse, on traverse les parcs de vaches sur du foin de prairie completement mouillé qui nous trempe jusqu’au dessus des genoux super dejà tremper entre l’humidite et la transpiration, on passe la route on apercoit un autre binome de sniper qui traverse à quelques metres de nous, on apprendras plus tard que ce sont les belges et commençons à gravir quelques mettres pour nous mettre à l’abri des regards dans les bois pour faire un premier point tactique :

on voit par quel chemin on part et ouf ça grimpe tres fort on oublie le gr le jour se leve et il doit y avoir les patrouilleurs au debut du gr, on peut voir que ça grimpe bien :

on se dit on va prendre par la route en progression sur le bas cote, il ne nous attendrons pas par-là mais plus sur le gr , allez yoyo en tete et moi 100 m derriere qui alerte par radio tous vehicules montants et yoyo les descendants.

apres plusieurs « jetage » sur le bas coté à cause des voitures et l’impossibilite de me cacher lorsque je me suis retrouve face à un 4×4 ou le gars m’a regarde bizarrement, on decide avec yoyo de faire les derniers 2 km avec le stric minimum sur nous , nous alleger pour aller jusqu’au point boite aux lettres .
on reprend la progression tactique a environ 50 m de la route………………………………………
on a pas fait 100m que d’un coup je dis à yoyo tres doucement

Citation:

contact………..

en effet un patrouilleur se tient dans un buisson accrouppi est en train de parler à la radio assez fort, pas trop de possibilite de le contourner , il va falloir l’engager, je chambre une bbs, estimation de la distance environ 50 m voir plus, je sorts pas le telemetre pas le temps, un leger vent, shoot difficle et pas sur du tout, je laisse yoyo progresser le patrouilleur le repere et je laisse faire l’appat pour que ce dernier l’approche par derriere et pour que je puisse l’allumer, non il remonte sur la route, j’entends et je vois yoyo qui allume de quelques bbs puis je le perd de vue, cacher sous un tronc et dans les buis je suis invisible , l’attente est longue je n’ai plus yoyo ni en visu ni par radio, je decide de continuer la progression en redescendant de quelques metres encore pour ne plus etre à porter de la route…………………
2h00 de progression ou je pensais que yoyo etait out et lui aussi pour moi lol, heureusement apres plusieurs essais radios je le retrouve à quelques metres de moi, on a passe les patrouilleurs et on decide de reprednre carrement pas la route jusqu’a la boite aux lettres car le terrain devient difficile, on marche sur la route en etant à l’ecoute d’eventuels véhicules, le dernier km 5 fait on arrive enfin sur le point 1854 (81) ou doit etre notre boite à lettre pour la suite et la reussite de noter mission .

je pose mon aw338 pret d’un vieux mur et on commence à chercher en fction de l’azimut 400 milliemes à 28 m nos renseignements, grosse erreur de ma part je ne part pas du point mentionné sur ma carte et je m’apercois apres recherche infructueuses de 20 mn que j’avais pose mon bolt à cote de la boite au lettre………….fatigue quand tu nous tient lol , les belges sont presents eux aussi et cherchent comme nous, ça y est tout le monde à trouver, pause bien merité .



petit calcul des azimuts et là ça commence à m’agacer car la boussole ayant une bulle dedans m’empeche de stabiliser le nord et d’orienter correctement ma carte pour trouver mon point ou est ma cible, apres 4 traces je determine à la peu pres ou le point tombe et j’hesites entre 2 point large distant de 500 m chacun, bref on verra bien .

voilà c’est là-bas que l’on doit aller……..

allez on repart, le choix tactique de s’etre alleger 2 km plus bas s’avere moins bon car il nous faut redescendre pour les prendres alors que si on les avait on serait partir par un autre chemin plus à gauche qui nous aurait permis d’ecourter un peu la distance et surtout plus sur pour les patrouilleurs enfin pas grave on arrive sur les sacs et là grand repos bien merite il est meme pas 15h00 et ma cible est à 06h00 du mat……..
on se situe à l’aplomb du village de st dalmas pour faire un point tactique est attendre la nuit pour le traverser mais la fatigue est bien presente et yoyo m’annonce à juste titre qu’il ne pourra pas aller jusque là-haut (en effet yoyo sort de problemes d’epaules et aller plus loin mettrai sa sante en jeu) le choix d’y aller seul m’envahit, je me tate pendant un moment entre 2 siestes et restauration bien merite, on repart avec la raison sur la passion c’est à dire etant incertain de mon point de cible , la securite d’evoluer seul et effectivement la fatigue aussi bien presente , on prend le choix d’annuler la mission et de rentrer en vie sain et sauf au camp de l’otan et s’exfiltrant de la zone enemi en toutes discretions……………..

voilà le retour se fait dans la douleur par le chemin prit le matin, on prend meme le chemin le moins pentu certes le plus long mais le moins raide pour eviter la crise lol, les derniers metres se font avec des arrets tous les 20 m lol, arrives au camp de l’orga c’est dans un dernier soufle que je leur dis mission annule pour nous, deception sur le visage de ghost qui me dit qu’il comptait sur nous car on faisait partie des favoris, reconfortant mais là j’etais au bout………………..

apres une toilette bien merite on se change de nos vetemenst sales tres sales lol et on ne demande pas notre reste et on se couche dans la tente demain il fera jour…………….

mon portable sonne il est 06h30, alberto m’appelle (je vois aussi qu’il m’a appelle à 3h00 du mat, probleme d’okeanos qui se meurt de froid) et qui me dit ils ont pas mis les cibles , lol je lui dis alors qu’il n’est pas sur sa bonne zone de tir en effet on apprendra plus tard qu’il s’etait trompe de boite aux lettres par incompréhension du message de base, bref il rentre à pattes c’est dommage le dernier contractor aurait pu…………………….

je vais au camp de commandement prendre des infos OS me dit pas de regrets personnes n’a tire, en effet quand on est rentre nous n’etions plus que 4 binomes en jeu, les belges , kosto , albert et nous, au matin personne n’a pu tier car personne n’avait son pont juste………………..

au fur et à mesure de la matine les derniers binomes rentrent en vie de la zone hostile, debriefing avec l’orga, tombstone me dit que j’etais pas loin d’avoir trouver ma zt car au vu des indices laisses sur la feuille une fois sur place je n’aurais pas pu ma tromper, dommage mais j’avoue que je ne sais pas si j’y serais arriver donc no regrets, discussion , photos barbeuc à 10h00 du mat bonne ambiance et convivialite sont de mise………………….

CONCLUSION :

27 km sur depart 1300 m en bas à 1100 m remonte à 1854 m redescendre à 1100 m et remonte à 1300 m, pas mal mais trop dur

– je suis content d’avoir pu faire cette 3 edition et re-signerai pour une autre edition en revisant certaines choses, apres pour cette année pour ma part c’etait trop physique (on etait tous d’accord meme les plus jeune que moi qui ont souffert autant que moi )

– tactiquement pas trop mal pas vu pas pris donc point positif encore

– prendre plus le temps d’etudier la carte pour preparer au mieux la mission

– j’ai adore la mise en place du challenge ( j’y ai cru ) meme si celle de l’an dernier m’avait beaucoup plu

– on est rentre en zone otan sain et sauf donc autre point positif

finex je suis devant mon ecran a avoir encore mal aux mollets tres courbatures mais c’est tout le reste hanches et trapezes un peu mais sans plus, je rend mon clavier en remerciant ceux qui ont lu jusqu’au bout le long recit d’un tp airsoftien tres passionne………………………….

Category(s): Évènements passés
Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *