Review du MP7 VFC UMAREX

Les répliques automatiques compactes ont toujours intéressé les snipers airsoft, leur permettant plus ou moins de combler les lacunes de cadence de tir de leur bolt. Il n’est pas rare de voir un bolteux s’équiper d’un Glock 18 ou d’un MP7 en back-up, pour ne citer qu’eux.
VFC/UMAREX vient de sortir un tout nouveau MP7 GBB, Jean-Gui nous en fait la présentation.

mp7 .2

Le MP7 est une arme répondant aux principes des PDW (Personal Defense Weapon). En effet il à été créé pour répondre à un besoin bien spécifique : être suffisamment compact pour ne pas encombrer l’opérateur qui l’utilise, tout en disposant d’une munition qui grâce à ça vélocité peu traverser des protections balistiques. Ce pistolet mitrailleur étant tout spécialement destiné aux opérateurs de seconde ligne, il est aussi utilisé par des unités étant souvent exposée au combat ou à un risque d’accrochage bien présent (par exemple le GIGN, Le Team 6 des seals, … pour ne citer qu’eux).

En airsoft, C’est Marui qui en premier a répliqué le MP7 (qui fut ma première réplique de surcroit) dans une version AEP qui présentait pas mal d’avantages, comme des performances énormes en terme de portée et précision, et possédant un tir relativement silencieux mais aussi quelques défauts (dont des marquages fantaisistes et une batterie insuffisante).

Mais Marui fut suivit par KSC/KWA qui proposèrent une version GBB du MP7. Pour ce qui est des performances, ne l’ayant eu jamais en mains, je ne pourrait pas vous en dire plus.)

Enfin Marui décida d’en remettre une couche en sortant un MP7 GBB qui surpasse le KSC en terme de performances et de kick mais dont des marquages restent toujours assez peu réaliste.

Toutes ces répliques nous cachaient un petit détail : en effet elles étaient 8% plus petites que le vrai MP7 (je pense pour des raisons de licence).

C’est donc la que WE nous sort un OVNI qu’est le SMG8….qui est real size mais qui ne ressemble pas à un MP7 …. C’était sans compter sur VFC, qui grâce à ses accords avec Umarex, nous sort un vrai MP7.

Après que mon compte ait été délesté de 190€ sans compter la douane et les ports, mon MP7 partit de WGC shop bien en sécurité dans un emballage bien protecteur et plutôt joli pour arriver chez moi en une pièce.

À l’ouverture de la boîte, j’ai pu trouver mon MP7, son chargeur, une pièce pour régler le hop-up et un mode d’emploi traduit en plusieurs langues, dont le français… mais VFC juge bon de ne pas livrer les rails latéraux (qui permetraient d’y apposer une lampe ou un ANPEQ par exemple). Rassurez vous, d’après une vidéo japonaise faite sur la réplique, il serait possible d’y apposer des rail de G36 sans modification.

Une fois en mains, deux choses me choquent : en premier lieu, la taille de la réplique. J’avais encore l’image de la réplique de chez Marui. Je peux vous assurer que 8%, c’est rien. La seconde chose, c’est la qualité des finitions, juste magnifique, avec un soucis du détail énorme, je vous laisse en juger par vous même :

4

3

2

La réplique vous laisse la possibilité de l’utiliser en 2 modes :

– mode pistolet :

5

6

– mode fusil :

7

8

Sur la balance, la réplique pèse 1,850kg, soit à 50 grammes près le poids du vrai. Ce qui renforce le réalisme de la réplique.

Enfin le test de l’aimant laisse apparaître que seuls les vis, les goupilles et le cache flamme sont en acier. L’aimant colle aussi au niveau du mécanisme, mas n’ayant pas les outils pour tout démonter, je ne peux que vous dire qu’elle comporte des pièces en acier.

Une fois ayant fait le tour de la réplique, je m’empresse d’attraper ma bouteille de propane, de retourner le chargeur, de le remplir par le bas et de grailler le chargeur, qui accepte 44 billes sans problème.

Au tir, par une température de 20°C la réplique révèle un très bon kick et une très bonne cadence. D’un point de vue autonomie, j’arrive à tirer 70 billes en full et 90 en semi sans avoir de ratés de cycle.
D’après des test effectués par Ra-Tech, la réplique sort une puissance aux alentours des 346fps.

Une fois à l’extérieur par 10°C, la réplique commence à avoir du mal. Au bout d’une trentaine de billes tirées, le kick se fait un peu plus mou, mais rien d’anormal, la culasse étant quand même bloquée en arrière. J’ai essayé de tirer en rafale, mais la réplique a une cadence qui décent très vite et des ratés de cycle commencent à avoir lieu.

Une fois le hop up réglé, j’obtiens une portée utile d’une quarantaine de mètre mais avec une légère dispersion.

9
(outils de réglage du hop up)

Face à une cible à 10m, la réplique montre une précision dans la bonne moyenne :

9 - copie
(les autres impacts étant là pour régler mes sights)

Point de vue upgrade, il faudra attendre que des fabricants décident à sortir des pièces dédiées mais le joint hop-up a la même forme que sur les VSR10 Marui.

Point de vue entretien, il ne faut pas hésiter à démonter la culasse, tout nettoyer et re-graisser à chaque fin de journée/OP. Nettoyer le chargeur, laisser le chargeur sous pression avec du gaz lubrifié (pour moi le Cybergun été reste un bon compromis) et à entretenir les joints du dit chargeur.

Pour moi ce MP7 est une bonne surprise, malgré des performances limites par temps froids, il n’en est pas moins généreux en sensation et possède une finition digne de ce nom.

En petit bonus, je vous propose un petit field strip :

D’abord, enlever les deux goupilles :

10

Vous n’avez plus qu’à tirer le talon de la réplique :

11

12

Cette intervention vous permet de régler quelques problèmes très rapidement. C’est un avantage des GBBr qui, croyez moi pour avoir démonté ma culasse de M4 GP woc sur le terrain, peut vous sauver une partie.

Si vous voulez poursuive le démontage, il vous faudra démonter le sélecteur de tir et la détente pour sortit le bloc hop-up et le bloc détente.

Recherche qui ont permis de trouver cet article:

  • mp7 vfc
Category(s): Article, GBB, GBBr
Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *