Peinture Pencott au Pochoir et à l’Aérographe

C’est toujours un plaisir de tomber par hasard sur un airsofteur qui poste un chef d’oeuvre en terme de peinture de camouflage de bolt. Début 2013, nous vous présentions la peinture Marpat Desert de Danga. Cette fois, c’est au tour d’Ennemydtat de nous faire découvrir son Pencott.

20140327_125405

Avant toutes choses, dans ce tuto, j’expose MA technique, elle n’a pas valeur de vérité générale, et certains auront d’autres manières de faire qui seront toutes aussi valables, voire meilleures.
Je suis ouvert aux conseils, et critiques (constructives évidemment) et je répondrais aux questions qui n’ont pas obtenues de réponses dans cet article.

Après pas mal de temps et de travail passé je suis enfin arrivé au bout du camo Pencott Greenzone de mon MSR ! (qui au final se rapproche plus du Badlands !)

Les difficultés ont été multiples, et j’ai essayé d’analyser au mieux ce camo afin de le décomposer pour en faire un travail de peinture viable.

Le matériel utilisé:

– un scalpel (bonne lame indispensable)
– aérographe et peintures prévues pour (je ne sais pas ce que ca donnerait avec des bombes)

20140327_154033

Petit détail pour les peintures:
j’ai utilisé de la Tamyia qui est de l’acrylique qu’on peut diluer à l’eau, mais également avec de l’alcool au même titre que la Gunze.
Il existe aussi des peintures acryliques dites vinylique qui se diluent à l’eau et à l’éthanol comme les Prince August/Andréa ou Lifecolor.
Vous pouvez utiliser celles que vous souhaitez.
Il existe également des peintures dites à l’Enamel comme la Humbrol ou la Heller, celles-ci se diluent au white spirit, voire avec un peu d’acétone. Leur temps de séchage est long, environ 24h à coeur, mais elles sont caustaudes aussi.

– 3 pochoirs Pencott + 1 modèle

20140327_153754

– de la Patafix
– du vernis Matt en bombe

20140327_154122

– de la mousse

20140327_154054

– tube de peinture à l’huile « ombre naturelle »
– essence F
– petit pinceau plat

Ce camo comportant 4 teintes:

– sable
– vert
– marron
– blanc sale/gris très pâle

J’ai décidé de prendre la couleur sable comme base.
J’ai ensuite sorti 1 pochoir par couleur. Le plus long (‘trèèèèèèèès long!) a été de découper chaque couleur de chaque pochoir….de quoi devenir neurasténique!
J’ai bien entendu découpé les formes les plus grosses. On verra plus loin comment faire tous les petits points qui font la difficulté de ce camo.

20140327_153839

20140327_153854

20140327_153909

Une fois vos pochoirs et peintures préparés, votre réplique démonté etc, on va rentrer dans le dur!

Préférez travailler par « zones », ou « pièces » afin de rendre le travail moins fastidieux et surtout que vous puissiez faire un pièce de A à Z, rien de pire que de s’arrêter au milieu!
Travaillez dans un milieu bien aéré (voir dehors si c’est possible) et avec des gants en latex (ça évitera les traces de doigts gras sous la peinture)

1/ dégraisser la surface à peindre (eau chaude + savon, ca va très bien et ça coûte pas cher, au pire alcool ménager), voir si nécessaire un léger ponçage à la paille de fer.

2/ posez des morceaux de patafix de manière à bien maintenir tous les petits bouts du pochoir, sinon, vous n’obtiendrez pas un bord net.

20140327_155947

20140328_102334

2/ passez une couche d’apprêt (prévue pour le support souhaité métal, plastique etc), assez claire
Laissez bien sécher (sec à coeur, pas que au toucher!), 24h.

20140327_153540

20140327_155048

20130403_200252

4/ Passage du 1er pochoir. Prenez une photo, ou repérez bien dans quelle position vous mettez le pochoir, les autres (pochoirs) devront venir se superposer !

20140327_155944

20130407_115902

20140327_160556

20130407_115918

20130407_133219

5/ Passage du 2ème pochoir, à bien mettre par rapport au 1er!, les trous de se pochoir ne doivent pas recouvrir la couleur précédente (forcemment diront certains, mais mieux vaut prévenir!)

20130408_153316

20130408_153331

20130408_153345

6/ Passage du 3ème pochoir le blanc sale. Rien d’excpetionnel, vous maîtrisez !

20140328_113654

Vous laissez bien sécher vos différentes couches (24h).

Jusque là, c’était facile….

On va passer aux « petits points »

Vous découpez de petits pavés de mousse :

20140327_154107

Vous les trempez dans la couleur adéquate. Perso j’ai commencé par le blanc, ensuite le marron et pour finir le vert. Le plus dur est de trouver la bonne imprégnation, et la bonne force d’appui. Faites plusieurs essais à blanc d’abord….
Il vous faudra évidemment vous référez au modèle pour savoir « quoi » mettre « où ». La peinture acrylique séchant vite, vous pouvez enchaîner les couleurs…c’est votre patience qui fera la différence.
N’oubliez pas: travaillez par zones et n’essayez pas de tout faire d’un coup. N’hésitez pas à couper plusieurs morceaux de mousse et d’en prendre des neufs assez souvents, sinon vous perdrez en qualité d’application :

20140328_114100

20140328_114108

20140328_114257

20140328_115858

20140328_115906

20140328_121553

Certains diront « pourquoi ne pas utiliser des pochoirs de petits trous avec l’aérographe? », tout simplement parce que le pochoir donne un effet trop « linéaire », je n’ai pas trouvé les tests effectués concluant (mais libre à vous de faire comme vous voulez)

Donc à ce stade, vous vous dites que: c’est super moche!…..c’est pas faux…(de toutes façons, le pencott ressemble à du vomi d’alien un lendemain de cuite…Smilie: ;)

Le petit « + » qui fait la différence…

Je vais utiliser la peinture à l’huile couleur « ombre naturelle » ou « raw umber » dans la langue de Shaekspeare (ça se trouve dans tous les magasins d’art et de bricolage, peu importe la marque), que je vais diluer avec de l’essence F (on peut aussi le diluer au White Spirit mais le temps de séchage est beauuuucoup plus long, le white étant plus gras…Smilie: ;).

20140328_121553

Vous passez ensuite le « jus » (c’est comme ça qua ça s’appelle) avec un pinceau plat. Ca va avoir pour effet d’assombrir un peu les couleurs, et d’uniformiser l’ensemble de vos teintes et donc de donner un côté homogène.
En quelques minutes, vous allez avoir l’ensemble de votre pièce qui va se « mattiffier » et vous donner une idée précise du résultat final MAIS:
laissez bien sécher!!! 24/36h (oui, c’est assez long si vous voulez que ça tienne).

20140328_122457

20140328_122457-2

20140328_122710

20140328_122736

Pour finir, vous passez plusieurs couches de vernis matt. Là aussi ne soyez pas pressés (sur le mien 30min entre chaque couche). Perso j’ai mis 5 couches et j’ai laissé sécher 2 jours.

20140328_140110

Voilà, vous pouvez remonter votre joujou. Cette technique est bien sûr déclinable dans toutes les couleurs que vous souhaitez.

20140327_125405

20140327_124902

20140327_124849

Merci de m’avoir lu, et bonne journée.

– Ennemy –

Recherche qui ont permis de trouver cet article:

  • peindre le camouflage à l\aérographe
Category(s): Article, Camouflage
Tags: , , , , , , , , , , , , ,

6 Responses to Peinture Pencott au Pochoir et à l’Aérographe

  1. La seul chose à commenter c’est la taille des symboles un peu petit à côté du drap qui lui possède des taches plus grosses autrement c’est parfait !

  2. Vous êtes un artiste… C est superbe mr
    ..

  3. Trop fort mr…

  4. Avant toute chose très beau travail, je me lance moi même dans l’aérographie mais j’ai beaucoup de mal à trouver les bonnes peinture nécessaire à la confection des camo pourrai tu m’aiguiller à trouver les bonnes peinture au bon endroit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *